Grand Raid

Slt à tous....

Voir le résultat de nos amis.....
A voir les moyennes, çà devait être TRES costaud.

http://services.datasport.com/2014/mtb/GrandRaid/ALFAV.HTM

Réponses

  • 3000M D+ sur 68km, c'est sur que ça doit faire mal. C'est comme si on te met 2x + de côtes sur RdhF
    En tout les cas , belle perf à tous les deux... Axel : 388° et Daniel 512°
    BRAVO!!!
  • BRAVO les gars !!!
  • Clair! Félicitations! on attend vos CR pour nous mettre l'eau à la bouche ;-)
  • Bravo les gars!
    Ca doit être une superbe expérience montagnarde... Des loooongues descentes!!!
  • Bravo les gars!
    c'est la Cristalpe ça?
    un copain qui roule avec nous a aussi été... J-M Legros de Spa
    Specialized Stumpjumper S-Works 2015 Black edition, Specialized Fatboy PRO 2015 Hyper Yellow/Black
  • Salut à tous,

    Voici nos commentaires.

    Chickenrun : Jean-Marc était avec nous dans le chalet à l'arrivée à Grimentz. Il était venu avec son frère Fred et mon frère, Marc Vanderthommen. Nous avons effectué ensemble la reconnaissance des derniers kilomètres de la descente avant l'arrivée au départ du barrage de Moiry.

    Il s'agit effectivement de la Cristalp.

    Dav : perso, je ne suis pas content de ma performance. Toujours mal aux côtes suite à ma chute à l'Achouffe marathon, mal au dos et pneu arrière qui se dégonflait toutes les 15 minutes (j'ai perdu environ 30-40 minutes a le regonfler entre deux zones techniques + à chaque zone technique, ils mettaient 2,8 bar dedans). Et monter 2 cols de 12 kilomètres avec 500 grammes dans le pneu arrière, c'est dur. Pour info, j'ai été ce matin à La Roue Libre faire vérifier la valve + pneu + jante et résultat, la jante Crossmax SLR est fendue, donc elle perdait de l'air par la chambre de la roue, puis par la valve. J'ai probablement démoli ma jante lors de la reconnaissance, car avant, je n'avais pas de souci.

    Bon, venons-en au fait.

    Parti jeudi à 08h00 du mat, arrivé au soir vers 17h00 : 830 km.

    Vendredi à Sierre de 11h00 à 19h00 : contrôle technique des VTT.
    Le mien ok, celui d'Axel, dessus de la tige de selle qui bougeait (forer un trou à travers la tige et mis une vis pour dépanner).

    Après-midi, reconnaissance de la fin du parcours (le plus technique et le plus dangereux). Lors de la course, à cet endroit, Axel a entendu les appels au secours d'un biker qui venait de chuter lourdement : casque fracassé, visage en sang, toujours accroché à son vtt, hélitreuillé par les secouristes (course neutralisée pendant de longues minutes).

    Souper : pâtes à volonté.

    Ceux qui participaient aux 125 km + 95 km nous on quittés pour rejoindre leur hôtel situé près du lieu de départ, car la particularité de cette course c'est que tous les bikers arrivent à Grimentz, mais les départs de font de Verbier (125 km) et Nendaz (95 km) et Hérémence (68 km).

    Donc, samedi matin, réveil à 4 heures et départ à 5 heures pour atteindre Hérémence vers 06 heures. Notre départ était fixé à 06h45 (dossards 5000 et 6000). Température : 6 degrés (choix des survêtements ...).

    Une première côte à froid (quelques km), puis direction Mandelon (faux plat très roulant) et grosse côte (9,5 km pour arriver à 2.030 m d'altitude) - (1h33 de course).

    Puis descente sur Evolène à 1.380 m (depuis le départ, 2h53 de course).

    Montée vers Eison (1.650 m), ok un petit single sympa et de la route (3h54).

    Puis 12 km d'ascension vers L'A Vieille à 2.370 m (5h18) et enfin, le tant attendu et redouté Pas de Lona à 2.787 m. Le portage a duré 52 minutes (6h12 de course), crampes, chutes, froid (il faisait moins 1 degré au sommet), suivi d'une petite descente et de nouveau 300 mètres de dénivelé à reprendre pour atteindre le dernier sommet à 2.792 m. Un vrai calvaire : j'ai marché pour la première fois tellement j'en avais marre, mais j'étais presque au bout. Le nez gelé, les mains glacées, j'ai entamé la descente vers Grimentz situé à 1.570 m. Un truc de fous : rapide et dangereux - des cailloux partout.

    Arrivé après 7h19 et Axel en 6h51.

    Une organisation irréprochable, une ambiance extraordinaire dans tous les villages traversés, des encouragements constants, des ravitaillements 5 étoiles, des tentes pour les massages + secouristes à tous les points de ravito, des toilettes montées par hélico dans les montagnes, des gens super sympa et très compétents, des aides techniques partout, un bike-wash avec savon + lavette, une arrivée sous chapiteau devant des milliers de gens, 26 nationalités, 3000 participants.

    Seul bémol : un parcours ennuyeux (mais c'est le revers de la médaille des compétitions en montagne) - 1-2 km de single sur 68 km et aussi, plusieurs kilomètres dans les alpages magnifiques, mais souvent effectués en marchant, malheureusement.

    Le portage à lui seul vaut le détour, mais quelle souffrance (pareil au Christ qui porte sa croix, nous, c'est notre vtt), un calvaire, une punition terrestre pour Dieu seul sait quel péché, mais une fois le sommet atteint, c'est le nirvana.

    On a réussi.

    Voilà, pour le reste, on pourra en discuter lors d'une rando autour d'un bon verre.

    A++

    Daniel Vdt et Axel


  • Merci pour le commentaire; c'est très intéressant.
  • août 2014 modifié
    Salut les gars,

    Pour commencer, moi non plus je ne suis pas satisfait de ma performance, même si mon compteur accuse 1h de moins que le chrono global, 6h50 n'est pas vraiment le temps que je comptais faire... Enfin soit, je n'avais qu'à rouler plus vite et courir avec ma bécane sur le dos :-p
    Pour ceux qui voudraient voir plus ou moins ce que ça donne comme paysage et comme difficultés, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous, c'est celle de 2012
    (tout est pareil que cette année avec à vue d'oeil 10-15° de plus ;-) )
    Bien entendu, rien ne vaut l'expérience en elle même, bien qu'en tant que VTTiste je n'ai pas tout à fait adhéré avec le parcours dans sa globalité (comme la dit mon père, on a bouffé du macadam).
    Sinon c'est quelque chose à faire au moins une fois, ne serait-ce que pour les paysages, les descentes vertigineuses et l'ambiance générale des coureurs et du staff.



    Axel
  • Salut,

    Ce petit coup de gueule juste pour l'info.

    Comme je l'ai écris plus haut, je suis tombé le 15 août à l'Achouffe marathon (4 - 5 km après le départ) à cause d'un gars en manque de qualité technique ou de niveau pour un 60 km chrono. Je précise qu'il m'a présenté tout de suite ses excuses, ainsi qu'à l'autre biker qu'il a envoyé 5 mètres plus bas dans un trou.

    Petite cause avec des conséquences qui auraient pu êtres plus ou moins graves pour Axel et moi (lui, il s'en tire sans dégâts : ni matériels, ni physiques).

    En effet, je participais à l'Achouffe avec le nouveau vtt d'Axel car je souhaitais (en vue d'un achat en 2015), le tester dans des conditions réelles de course.

    Je reviens de l'hôpital où j'ai fait réaliser des radiographies de ma cage thoracique côté gauche : j'ai les 5ème et 6ème côtes cassées.

    Le vtt d'Axel a failli être refusé à Sierre en Suisse, car la tige de selle était fissurée et la fixation de la selle était descellée (d'où la réparation d'urgence sur place avec la vis).

    Je vous passe les frais du médecin, des radiographies, médicaments, tige de selle (75 - 199 EUR), les frais pour le Grand Raid (825 EUR) : tout cela a failli tomber à l'eau à cause d'un gars qui ne lira probablement jamais ce mail. Huit mois de préparation pour rien et des risques énormes.

    Je respecte tous les bikers et je sais qu'aucun ne provoquera une chute volontairement, mais lorsqu'on n'est pas à l'aise sous la pluie ou dans la boue, il vaut mieux démarrer à l'arrière dans le box et gagner de l'expérience et de l'assurance au fil des années.

    Mais démarrer comme un fou sur l'asphalte et bloquer net son vtt devant une descente en faisant tomber 5 types derrière soi, ce n'est pas vraiment sympa.

    Bon voilà, maintenant c'est dit, digéré et oublié.

    J'espère que je souffrirai moins à l'Eifel Bike Marathon dans 15 jours.

    Sur ce,

    A++

    Daniel Vdt







  • je t'avoue qu'à l'ardenne trophy, j'ai vécu plus ou moins la même chose. Un fla... s'est loupé dans une descente, m'est rentré dedans par l'arrière et m'a envoyé dans le décor, en plus c'est imbécile ne s'est pas inquiété de mon état et ne s'est même pas excusé. résultat: casque cassé, roue arrière voilée et irréparable. et de mon côté, de grosses douleurs aux cervicales et au dos que du musculaire heureusement (toujours présentes maintenant). J'étais inscrit sur le 125 au grand raid mais j'ai du me rabattre sur le 93, car je n'ai plus su m'entrainer correctement pour finir le 125... Je t'avoue que je ne l'ai pas digéré ( je suis assez rancunier ). bref je te comprends fooort bien...

    en te souhaitant bon rétablissement.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.